Les débouchés avec le CAP esthétique en poche

débouchés avec le CAP esthétique

Vous êtes arrivés au terme de votre CAP esthétique? Désormais, vous avez  les compétences nécessaires pour exercer le métier d’esthéticienne. Vous maîtrisez les différentes pratiques de soins du visage et du corps,  vous savez manier les différentes machines et produits en lien avec ces techniques de bien-être. Vous possédez un solide bagage commercial et savez prodiguer de bons conseils tout en proposant votre expertise à vos clientes. Enfin, vous avez également peut être suivi des options que vous pourrez mettre en valeur au sein de structures plus spécialisées.  Globalement vous maîtrisez les différentes attitudes et le programme du CAP esthétique dans ses grandes lignes.

Le secteur de l’esthétique est un domaine porteur ou les offres d’emplois sont nombreuses. Les perspectives d’embauches sont multiples en fonction des profils. Voici une liste non exhaustive des débouchés avec le CAP esthétique.

Les débouchés avec le CAP esthétique en secteur privée

  •  Esthéticienne instituts de beauté 

Au sein d’un institut de beauté franchisé ou non, vous pourrez pratiquer les métiers suivants : hôtesse d’accueil, esthéticienne, praticienne Spa, conseillère de beauté, masseuse, maquilleuse, prothésiste ongulaire.

Vous mettrez en pratique l’ensemble des techniques vues en cours concernant l’épilation, l’entretien  des ongles ou encore le maquillage visage et corps en fonction de votre poste. Vous verrez également les aspects commerciaux avec le conseil et l’accueil de la clientèle mais aussi la gestion des stocks et l’entretien des machines et outils par exemple.

  • Conseillère en parfumerie

Vous pourrez travailler au sein d’un magasin physique indépendant ou appartenant à une chaîne spécialiste des produits cosmétiques. Puis, vous conseillerez votre clientèle en fonction de ses attentes, de sa couleur de peau, de son teint etc.  Ensuite, vous devez avoir une présentation impeccable et un sens commercial optimal pour satisfaire chaque demande.

  • Travailler en grandes et moyennes surfaces

Vous pourrez travailler au sein d’une grande surface au rayon cosmétique. Comme dans une enseigne plus petite vous aurez la responsabilité de conseiller la clientèle en fonction de ses besoins. Il est également possible d’intégrer la parapharmacie d’une grande surface . L’environnement d’une parapharmacie implique une approche plus spécialisée qui cible le soin/bien-être mais avec un aspect médical plus important.

  • En centre d’esthétique spécialisé

Parmi les débouchés avec le CAP esthétique, il y a celui d’esthéticienne au sein d’un spa, d’un centre de thalassothérapie ou d’un centre de bronzage. Le métier est sensiblement le même avec quelques spécificités liées à l’activité du lieu et une clientèle avec des besoins parfois différents. Au sein d’une structure de bronzage vous devez par exemple apprendre le maniement et la bonne utilisation des machines à bronzer. Cependant il faut être en possession de l’attestation UV pour exercer cette spécialité.

  • En salon de coiffure

De nombreux salons offrent maintenant des services esthétiques annexes à l’activité de coiffure. Vous pratiquez les activités traditionnelles d’une esthéticienne. Enfin vous pouvez exercer dans le milieu de la culture et du spectacle sur les tournages, les défilés en devenant maquilleuse free-lance ou en agence. En passant notamment par des formations complémentaires comme les labels D1 et D2 (liens) dans lesquelles vous développerez votre sens artistique et votre connaissance de l’histoire du maquillage.

 

  • En hôpital ou maison de retraite

Vous apporterez du réconfort à la personne souvent affaiblie par la maladie en la rassurant sur son identité. Ensuite, vous l’aiderez à améliorer l’image qu’elle se fait d’elle, vous la valoriserez, lui assurerez une présence au quotidien qui rassure en la maquillant, en l’épilant et en prenant soin d’elle de façon générale. Enfin, vous pourrez également grâce au toucher et aux conversations lui prodiguer un bien-être physique et mentale.

 Devenir auto-entrepreneur avec son CAP esthétique

Parmi les nombreux débouchés avec le CAP esthétique, il y a celui de s’installer à son  compte pour plus d’indépendance. Toutes les démarches pour obtenir ce statut sont clarifiées sur le portail de l’entrepreneur (lien). Vous pouvez ainsi en quelques clics obtenir un numéro de Siret après renseignements de vos informations. Il est également indispensable que l’esthéticienne souhaitant évoluer à domicile, suive un stage d’une trentaine d’heures environ.  Cet enseignement permet l’acquisition des connaissances indispensables concernant la fiscalité, les aspects juridiques, comptables d’une future entreprise commerciale. Tout est fait pour que la personne puisse lancer correctement son entreprise dans les meilleures conditions et développer son indépendance.

La future esthéticienne à domicile doit également être en mesure de communiquer sur son activité. Il est même fortement conseillé de promouvoir son futur service avant de se lancer dans l’aventure. L’objectif étant de pouvoir immédiatement commencer son activité.  Plus  l’esthéticienne à domicile fait connaitre son service,  plus rapidement elle générera son portefeuille client. Le bouche à oreille et les réseaux sociaux sont deux bons moyens de parvenir à faire connaître votre service.

Avec cette solution vous pourrez aussi gérer comme bon vous semble votre emploi du temps, il faudra cependant investir dans le matériel nécessaire à votre activité. Cela comprend les machines, outils et divers produits mais aussi un véhicule permettant de transporter tout ce matériel. Pour vous donner un ordre d’idée sur le financement de départ, environ 56 % des esthéticiennes à domicile se sont lancées avec 2000 € de fonds propres.

Enfin les plus motivées et expérimentées peuvent ouvrir leur propre institut de beauté spécialisé.

 Rémunération des métiers du CAP esthétique

 

  • En institut ou structure similaire : les conventions collectives sont fixées pour une esthéticienne en institut à 1433 euros brut par mois. Si vous évoluez en passant manager d’une structure vous passez à 1850 € brut. En fin de carrière une esthéticienne peut atteindre un peu plus de 2000 € brut mensuel

 

  • A domicile : votre rémunération dépendra du nombre de clients et le type de prestations que vous parvenez à générer. Il vous faudra déduire de votre chiffre d’affaires vos différentes charges, cotisations ainsi que vos impôts. Pour parvenir au même salaire qu’une esthéticienne en institut, il vous faudra générer un CA brut d’environ 25 000 euros par an.  Ce qui correspond à environ 3 rendez-vous par jour d’une heure facturée minimum 50 euros en comptant toutes les prestations. Pour résumer si vous êtes une bonne esthéticienne motivée, vous pouvez atteindre un meilleur niveau qu’une esthéticienne en institut en fin de carrière.

Poursuivre ses études après CAP esthétique

Poursuite d’études : vous pouvez continuer vos études et ainsi améliorer votre bagage après votre CAP esthétique. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

Vous pouvez  passer un brevet professionnel esthétique cosmétique parfumerie en 2 ans. En  formation en continue ou en alternance, cette formation a pour objectif de former des esthéticiennes hautement qualifiées.

Vous pouvez passer un BTS métiers de l’esthétique, cosmétique et parfumerie avec une spécialité management.  Ce BTS forme au métier esthétique en rapport avec le soin et le bien-être. Mais il initie aussi aux différentes techniques de gestion, de stratégie et de commercialisation d’un espace beauté (produits/services). Cette spécialisation est un sérieux avantage lorsque l’on veut ouvrir son institut de beauté ou reprendre une structure déjà existante.

Vous pouvez passer un BTS métiers de l’esthétique, cosmétique, parfumerie avec une spécialité formation- marque ou cosmétologie. Le titulaire de l’option « marque » aura des compétences plus techniques et apprendra à connaitre en profondeur le maniement des machines et la composition des produits. Il travaille généralement pour des grandes marques, au sein desquelles il forme le personnel. Il peut également avoir une casquette de commercial en négociant l’achat et la vente de produits/ services des marques qu’il représente. La spécialisation s’ajoute à  l’enseignement classique des soins esthétiques.

La personne ayant choisis l’option cosmétologie se tourne vers l’aspect technique des produits, de la composition à la production cosmétologique de ces derniers. Les postes à pourvoir par la suite sont ceux de techniciens accès « recherche et développement ». Ils s’occupent notamment du contrôle lors de la fabrication et des vérifications de conformité des produits par rapport à la « promesse » annoncée. Les options du BTS sont sensiblement les mêmes que les options du CAP esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *