La technique du microblading : on vous en dit plus !

technique du microblading 

Le maquillage des sourcils est très apprécié par les femmes. Plutôt que de maquiller ses sourcils tous les jours, pourquoi ne pas opter pour le microblading ? Que les sourcils soient fournis, fins, épais ou clairsemés cette technique propose un résultat naturel et longue durée.

Qu’est-ce que la technique du microblading ?

Le microblading est une technique de maquillage semi-permanant inspirée des pays asiatiques. Dans leur culture, avoir une ligne de sourcils bien définie, est un signe de réussite ! Pour un résultat naturel, et une ligne de sourcil structurée, ce procédé utilise la méthode de la semi-pigmentation du sourcil et du « poil à poil ». Le résultat est créé à partir de petites aiguilles très fines, le pigment est directement implanté dans de petites incisions sous la peau.

Le résultat est durable et s’estompe naturellement au bout d’un an. 

Comment se déroule la technique du microblading ?

Pour commencer la séance, il est important d’échanger sur vos attentes et sur la technique utilisée. Ainsi, vous choisissez la forme et la couleur de vos pigments sous les conseils de la professionnelle de l’esthétique.

Par la suite, c’est le moment du piquage. En suivant la ligne de pousse naturelle de vos poils, des petites incisions sont réalisées pour imiter la forme de vos sourcils.

Après la séance, il est formellement déconseillé de mettre de l’eau sur la zone des sourcils pour ne pas que les pigments ne partent avant de sécher. Par la suite, il sera demandé d’appliquer une crème très hydratante plusieurs fois par jour. La couleur s’estompera progressivement et naturellement au bout de 7 à 10 jours. C’est pour cela qu’une deuxième séance de microblading est toujours réalisée. Il est normal de perdre quelques bouts de peau les jours suivant la première séance, cela fait partie de la cicatrisation. Pour la tarification, comptez environ 250€ pour les deux séances.

Est-ce que ça fait mal ?

La douleur durant la prestation dépend des personnes et de leur sensibilité à la douleur. Néanmoins, la sensation ressemble à de petits picotements, certes pas agréables mais supportables. En effet, contrairement à un véritable tatouage ou à un maquillage permanent, le microblading pigmente la couche superficielle de la peau. De ce fait, les aiguilles ne sont pas en contact avec les nerfs et la douleur est ainsi réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *