Ouvrir son institut : comment faire ?

Ouvrir son institut  Métiers

Lorsque l’on souhaite ouvrir son institut de beauté, il faut, avant tout être passionné par ce secteur afin de pouvoir s’épanouir pleinement dans vos missions au quotidien. Aujourd’hui, on vous dit tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir votre institut et faire de votre rêve, votre passion.

 

Ouvrir son institut : un projet défini !

Ouvrir son institut est très souvent, pour les passionnés d’esthétique, un rêve. Celui de vivre de sa passion et d’être également son propre patron.

Mais avant toute chose, il est essentiel de bien définir son projet avant de se lancer dans cette nouvelle aventure. En effet, vous devez savoir quels soins et quels services vous allez proposer à vos futurs clients. Parmi eux, vous pouvez proposer ces prestations :

  • Les soins du visage et du corps,
  • Des Ă©pilations,
  • Des massages,
  • Du maquillage.

En définissant directement ces prestations, vous allez ensuite pouvoir réaliser un business plan très précis et objectif de votre projet.

 

Réaliser une étude de marché

La seconde étape s’apparente à la réalisation d’une étude de marché. Cette dernière n’est pas à négliger, elle vous donne la possibilité d’en savoir plus sur l’environnement sur lequel porte votre projet et les clients potentiels de votre structure.

C’est dans ce but que vous devez donc analyser les instituts concurrents proposant des prestations similaires. Vous devrez étudier leur pratique, leur prix ainsi que leur programme de fidélité.

Au niveau de la clientèle, vous devez prendre en compte plusieurs critères comme l’âge, leurs besoins, le budget ou leurs habitudes.

En ce qui concerne le choix de l’emplacement de votre institut, il faut penser principalement à son accessibilité, à sa visibilité et à sa facilité de pouvoir se garer aux alentours (des places de parking par exemple).

 

Le statut juridique

Une fois l’étude de marché faite, c’est désormais le moment d’ouvrir son institut ! Pour cela, il reste une dernière étape : choisir le statut juridique de l’institut.

Aujourd’hui, il en existe une multitude, mais certains sont plus avantageux que d’autres pour ouvrir son institut. Les voici :

  • Entreprise individuelle (EI) : Ce statut est adaptĂ© Ă  votre projet. Cependant, vos charges sociales peuvent varier d’une annĂ©e Ă  l’autre, car elles sont calculĂ©es sur le montant des bĂ©nĂ©fices.
  • Entreprise individuelle Ă  responsabilitĂ© limitĂ©e (EIRL) : L’EIRL est similaire Ă  l’EI saut qu’elle permet de protĂ©ger le patrimoine personnel.
  • Entreprise unipersonnelle Ă  responsabilitĂ© limitĂ©e (EURL) / SociĂ©tĂ© Ă  responsabilitĂ© limitĂ©e (SARL) : C’est le statut qui se veut gĂ©nĂ©ralement le plus adaptĂ© et recommandĂ© puisque vous dĂ©terminez votre propre rĂ©munĂ©ration.

 

Le salaire : à quoi s’attendre ?

Concernant le salaire dépend en grande partie des prestations et des tarifs que vous allez proposer en fonction de vos heures de travail effectuées.

En règle générale, pour une professionnelle de la beauté qui a ouvert son institut, son salaire peut varier entre 1 000 et 3 000 € net mensuel avec une possibilité d’évolution au fur et à mesure du développement de l’activité.

 

La formation : une Ă©tape essentielle pour ouvrir son institut !

Afin de pouvoir ouvrir son institut de beauté, il est fortement conseillé de se former en amont et de détenir le CAP Esthétique, Cosmétique, Parfumerie.

En effet, ce diplôme de niveau 3 est reconnu par l’État et il assure que vous disposez des compétences et des connaissances nécessaires pour exercer dans le domaine de la beauté.

Le Centre Européen de Formation propose une formation à distance CAP Esthétique qui vous permet de vous former à votre rythme en fonction de vos contraintes professionnelles et personnelles afin d’obtenir ce précieux sésame.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.