Ouvrir son institut de beauté : projet, marché, formation

Ouvrir son institut de beauté Métiers

Si vous souhaitez ouvrir un institut de beauté, vous devez mettre en place un business plan pour vous projeter sur le long terme. Tarifications, soins proposés, cibles, vous devez vous poser les bonnes questions pour assurer la viabilité de votre projet professionnel. On vous donne nos conseils pour ouvrir son institut de beauté.

 

Ouvrir son institut de beauté : définir votre projet

Ouvrir son institut de beauté, né d’une envie de réaliser un rêve de travailler dans le domaine de l’esthétique. Avant de vous lancer dans votre projet, vous devez connaître les soins et services que vous souhaitez proposer :

  • Soin du visage,
  • Épilation,
  • Massage,
  • Soin du corps,
  • Maquillage,

Délimiter les prestations que vous proposerez permet de faire un business plan plus précis et plus objectif de votre projet.

 

Ouvrir son institut de beauté : étude de marché

L’étude de marché permet d’en savoir un petit peu plus sur l’environnement de votre projet et les clients potentiels de votre institut. Ainsi, vous devez étudier les instituts concurrents avec les prestations proposées ainsi que leur tarification, et en étudiant leur programme fidélité. Côté clientèle, étudiez-la à la loupe sur ces critères :

  • Leur âge,
  • Leur(s) besoin(s),
  • Leur budget,
  • Leur habitude.

En choisissant votre local pour ouvrir votre institut, pensez à vérifier son accessibilité. En effet, votre institut doit être visible et facilement accessible notamment avec des places de parking par exemple.

 

Se former pour ouvrir son institut

Pour ouvrir son institut, il est fortement conseillé d’avoir un diplôme en poche. En effet, les prestations proposées en instituts nécessitent une grande expertise. La formation CAP Esthétique du Centre Européen de Formation vous forme à distance pour vous préparer à passer le diplôme. Vous y apprendrez les prestations épilatoires visage et corps, les différents soins de la peau (hydratant, anti-âge, purifiant), la manucure et le maquillage.

 

Comment choisir son statut juridique ?

Une fois tous ces points étudiés, il est temps d’ouvrir votre institut ! Mais pour cela, vous devez choisir un statut juridique. Il en existe plusieurs selon vos envies pour le futur :

  • Auto-entrepreneur : statut très simplifié dans ses formalités administratives et comptables, mais peu adapté à ce type d’activité,
  • Entreprise individuelle (EI) : statut adapté, mais vous risquez de voir le montant de vos charges sociales varier d’une année à l’autre, puisqu’elles sont calculées sur le montant de vos bénéfices,
  • EIRL : même chose que l’EI sauf que l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel en cas de dettes,
  • EURL / SARL : il s’agit du statut le plus adapté et recommandé puisque le gérant détermine sa propre rémunération, qui sert de base au calcul des charges sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *