Devenir prothésiste ongulaire à son compte, comment faire ?

Comment devenir prothésiste ongulaire à son compte Métiers

Le métier de prothésiste ongulaire se développe de plus en plus à domicile. Que ce soit au domicile des clients ou du professionnel, ce système de prestation est de plus en plus sollicité par les habitués de l’onglerie. Nous vous disons ce qu’il faut savoir pour devenir prothésiste ongulaire à son compte. 

 

Le métier de prothésiste ongulaire 

Les prothésistes ongulaires sont des professionnelles de la beauté. Ces dernières sont spécialisées dans la beauté des mains et plus particulièrement des ongles. En effet, les prothésistes ongulaires se chargent de la pose, du retrait et de mise en beauté de prothèses ongulaires. Les « faux ongles » ont considérablement évolué ces dernières années, cela a amené les spécialistes de l’onglerie à développer leurs compétences. De même, les attentes des clientes se sont affinées. 

Une prothĂ©siste ongulaire Ă  son compte exerce le plus souvent Ă  son domicile, ou au domicile de ses clients. Son activitĂ© doit cependant rĂ©pondre aux mĂŞmes critères d’hygiène, de sĂ©curitĂ© et de qualitĂ© que dans un salon.

 

Quelle formation faut-il pour devenir prothésiste ongulaire à son compte ? 

Depuis 2016, il n’est plus obligatoire d’avoir un CAP EsthĂ©tique afin de travailler en tant que prothĂ©siste ongulaire. Il est donc possible de s’installer en tant que prothĂ©siste ongulaire Ă  son compte sans dĂ©tenir de diplĂ´me. Cependant, avoir suivi une formation prothĂ©siste ongulaire reste un essentiel pour acquĂ©rir toutes les compĂ©tences nĂ©cessaires Ă  l’exercice de ce mĂ©tier.

 

Certaines prestations comme la manucure, la pĂ©dicure et les soins de beautĂ© des mains ne peuvent cependant pas ĂŞtre rĂ©alisĂ©es sans un diplĂ´me reconnu par l’État, un CAP EsthĂ©tique par exemple. 

Le Centre Européen de Formation propose ces deux formations. La formation de prothésiste ongulaire vous permet de travailler en tant que prothésiste ongulaire indépendante ou dans un bar à ongle, entre autres. Le CAP Esthétique vous permet, lui, de pratiquer plus de prestations en lien avec le secteur de la beauté. Ces deux formations vous permettent d’exercer le métier de vos rêves, en étudiant depuis chez vous. 

Indiquer explicitement à votre clientèle quelle formation vous avez suivi et quelles prestations vous êtes en droit de pratiquer permet d’instaurer un climat de confiance.

 

Faire le choix d’ĂŞtre prothĂ©siste ongulaire Ă  son compte 

Travailler en tant que prothésiste ongulaire à son compte est avantageux pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, vous pouvez bénéficier d’une certaine flexibilité sur vos horaires de travail, bien que s’adapter aux horaires de vos clients est très important. Votre salaire est également dépendant du nombre de clients que vous prenez en charge. Une cliente dépense généralement entre 40 € et 70 € par prestation, ce qui fait que votre salaire peut être très variable.

 

Quelles sont les démarches juridiques ? 

Pour s’installer en tant que prothésiste ongulaire à son compte, il faut dans un premier temps vous tourner vers la Chambre des Métiers et de l’Artisanat afin de leur remettre un formulaire (P0 CMB) dûment complété. Ce dernier vous permettra de vous installer en tant que prothésiste ongulaire avec le statut d’auto-entrepreneur. Nous vous conseillons fortement de démarrer votre activité avec ce statut, car il facilite la gestion de votre entreprise. 

Une fois cette démarche réalisée, l’INSEE vous communiquera un numéro de SIRET et vous pourrez débuter votre activité.

 

Les normes à respecter pour exercer en tant que prothésiste ongulaire à son compte 

L’activité de prothésiste ongulaire est catégorisée comme “soins de la beauté”. Les professionnelles de l’onglerie doivent donc se conformer à plusieurs règles codifiant ce secteur d’activité. Ces obligations sont étudiées lors de la formation de prothésiste ongulaire du Centre Européen de Formation. 

Nous pouvons citer, entre autres : 

  • les normes d’hygiène,
  • l’affichage des prix des prestations ainsi que des produits proposĂ©s Ă  la vente,
  • les clients Ă  refuser (personnes de moins de 16 ans, sous certains traitements mĂ©dicamenteux, allergiques, atteintes de maladies de l’ongle, etc.)

 

Quel est le matériel nécessaire ? 

Cette activité artisanale demande du matériel, et donc un investissement initial. Par exemple, vous aurez besoin de plusieurs outils, comme :

  • Une lampe UV 36 Watt,
  • Diverses pinces et ciseaux (gouge, pince guillotine, pince Ă  envie…)

Mais Ă©galement de produits comme:

  • Des limes Ă  grains fins et moyens,
  • DiffĂ©rents types de capsules,
  • De la colle,
  • Un ramolisseur de capsule,
  • Ou encore de l’eau Ă©molliente,

 

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et s’adapte en fonction des prestations que vous souhaitez proposer. Vous serez peut-ĂŞtre amenĂ© Ă  vous procurer des vernis spĂ©ciaux, ou diffĂ©rents pinceaux.

 

Un certain budget devra donc être alloué au démarrage de votre activité. Bien que vous puissiez vous procurer le matériel nécessaire au fur et à mesure, certains éléments vous seront indispensables dès le premier jour. Le Centre Européen de Formation a mis en place des partenariats avec des professionnels de la beauté, pour que vous puissiez acquérir du matériel à un tarif préférentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.